Construction du centre aqualudique et chomage à la SEML

Dans le cadre de la procédure de référé relative à la suspension contre le permis de construire du centre aqualudique et festif, examinée par le juge des référés le 27 juin 2012, l’avocat de la commune d’Aragnouet, a remis au juge, ainsi qu’à l’APA, une attestation ayant pour objet : Fermeture station pour chômage partiel.

Force est de constater que le Maire et Président de la SEML, a utilisé une décision (voir pièce jointe) prise sur le dos du personnel, à des fins politiciennes, le subterfuge ne trompera personne.

L’attractivité de Piau Engaly est suffisamment en déclin, sans qu’il soit besoin de fragiliser encore un peu plus l’activité hivernale, en interdisant aux skieurs une partie de la grenouillère.

La commune avait la possibilité d’implanter le centre aqualudique dans la ZAC, sur les anciens courts de tennis, sans perturber l’espace dédié au ski.

Cet emplacement offrait un accès plus pratique aux personnes à mobilité réduite, aux véhicules de secours et ce pour un coût de construction plus économique.

 

Chantier centre aqualudique Piau-Engaly

Implantation du centre aqualudique de Piau Engaly

L’impact de l’équipement ludique pour l’été, ne peut influer à lui seul sur la fréquentation touristique, que s’il s’accompagne de moyens de promotion, d’animation et d’une indispensable revalorisation du site.

Au lieu d’innover, en mettant l’ensemble du personnel de la SEML au chômage, la commune aurait pu utiliser cette main d’œuvre pour nettoyer, entretenir et embellir la station, pour cela, il suffisait de rogner sur les crédits du centre aqualudique ou le projet de « bunkérisation«  des locaux de la mairie.

L’attrait de Piau Engaly, ne dépend pas seulement d’opérations d’investissement, la station a besoin de rompre avec une image dégradée, pour attirer de nouveau la clientèle d’hiver et d’été qui s’est volatilisée au fil du temps.

 

marmotte de Piau Engaly

La marmotte de Piau… médite aussi sur l’avenir…

 

  Attestation chômage partiel SEML (211,8 KiB, 584 hits)

 

 

This entry was posted in Centre aqualudique et festif and tagged , , . Bookmark the permalink.

16 Responses to Construction du centre aqualudique et chomage à la SEML

  1. Xabi Zalduendo says:

    Bonjour,
    Si l’activité de la station est en « déclin », il est évident que cela n’incombe qu’aux responsables actuels voyons.
    N’oubliez pas qu’il y une crise en France aussi, que St Lary a investi 10.000K€ dans une télécabine, que Peyragudes a pu réaliser près de 4000 lits … (Il n’y a pas d’APA là-bas)
    Et regardez un peu chez nos voisins :
    Cauterêts – 1.000 K€
    Luz-Ardiden – 1.000 K€
    Gourette/ La Pierre – 2.000 K€
    Piau -570 K€
    Vous seriez bien inspirés d’une part, de vous demander quel rôle vous avez dans ce déclin, et d’autre part, de ne pas jouer avec la dignité des employés de la SEML (sans parler des commerçants dont les difficultés vont croissantes).
    La grande majorité d’entre eux n’est dupe ni des conséquences de vos agissements, ni de vos objectifs.
    Vous attribuez le chômage partiel à une décision prise à fins politiques.
    La décence eut voulu que vous n’utilisiez pas le même stratagème.

    • romero says:

      je pense que vous voulez la mort de piau il y en a marre de vos procès! vous ne connaissez rien à l’économie montagne si se n’ai que votre propre intérêt et on se demande lesquels, les jeunes vivent de l’économie de la montagne , vous avez choisi d’acheter dans une station de ski il fallait investir ailleurs mais laisser nous vivre en paix et développer piau comme ils se doit!!!!!!les autres stations voisines prospèrent , vous donner torts a toutes la population ,aux élus alors que c’est vous les responsables de cette situation ,sans lits a piau c’est une mort annoncée!!!

      • admin says:

        Ne pas accepter aveuglément tout et n’importe quoi, requiers au contraire quelques notions élémentaires d’économie montagnarde.
        Nous ne défendons aucun intérêt particulier et il est faux d’indiquer que nous donnons tort à toute la population. Nos critiques concernent les décisions des élus et non la population, c’est le seul débat possible… c’est la démocratie …

    • admin says:

      Rien d’anormal que ce soit les responsables qui assument leur bilan
      La crise concerne toutes les stations, pour faire face chacune d’entre elle s’adapte suivant sa spécificité avec plus ou moins de succès.
      Loin de nous de nous réjouir du déclin de Piau et de jouer avec la dignité des employés de la SEML, ou celle des commerçants, d’autres s’en chargent…
      Pour l’APA, le contentieux généré par la construction du centre aqualudique n’avait pas à interférer sur une prise de décision de chômage à la SEML.
      Merci de nous confirmer qu’il s’agissait d’un « stratagème », c’est ce que nous avions également compris.

  2. association Piau Aragnouet développement says:

    nous avons été très surpris de découvrir la composition de notre CA …elle date de 2007 et il y a des changements régulièrement..Il faudrait peut être vérifier avant de publier..

    • admin says:

      La liste des dirigeants à l’origine de l’association, début 2007, était plus appropriée que la composition actuelle du Conseil d’Administration.

      • Nicole Barrere says:

        Il y a des changements réguliers et qui n’ont aucun rapport avec les idées des uns ou des autres
        Aucune liste chez nous n’est plus » appropriée » qu’une autre compte tenu que jamais cette liste même si elle en avait le droit, , ne déciderait seule d’une action pouvant avoir des conséquences comme celles qu’entrainent vos recours

        • APA says:

          Notre commentaire faisait allusion au début de l’APD, la liste des dirigeants de janvier 2007 était donc de circonstance. Par contre, nous sommes bien d’accord que c’est la liste des dirigeants actuels qui décident des actions en défense, contre l’APA.

        • APA says:

          Vous reconnaissez donc que les recours de l’APA ne sont pas faits systématiquement.

  3. Virepinte Céline says:

    Le déclin de Piau: grand sujet.
    La crise certainement, la non modernisation de Piau par le dépôt de multiples recours administratifs: très sûrement.
    Alors oui, l’espace thermoludique est un plus pour Piau qui a d’énormes atouts: station devenue piétonne, espace enfant sécurisé, domaine skiable enneigé et varié, snowpark moderne et innovant.
    Oui Piau a beaucoup d’atouts mais connaît cependant une désertion des touristes. Pourquoi? En grande partie parce que l’après ski n’existait pas. Grâce à la création de cet espace cette lacune est corrigée. Alors, si votre association est vraiment, comme son nom l’indique, pour l’avenir de Piau, svp arrêtez de vivre dans le passé et de ne voir Piau que comme lors de sa conception, il y a 30 ans.
    Piau peut et doit redevenir une station jeune et dynamique. Mais cela ne se peut si des recours administratifs sont déposés systématiquement contre tous les projets.
    L’avenir c’est le progrès, la modernisation et cela passe aussi par de nouveaux lits avec des construction modernes avec des moyens modernes.
    Alors vive Piau, vive son espace thermoludique et vive tous les futurs projets qui vont dans le bon sens pour son développement!

    • admin says:

      Si comme vous dites, l’espace thermoludique peut être un plus pour Piau, nous nous en réjouirons.
      Nous rappelons que l’opposition de l’APA n’était pas lié à la nature de l’équipement, mais à son implantation sur la grenouillère.
      Cependant il est inexact que des recours administratifs sont déposés systématiquement contre tous les projets. Le permis de construire pour la réhabilitation de l’ancien chalet des « Aiguillous » n’a pas été contesté et pourtant le chantier n’est toujours pas entrepris.

      • Xabi Zalduendo says:

        C’est vrai, du moment qu’il s’agit de l’existant, aucun problème. Là, tout va bien.
        Pour ce qui est de l’emplacement du centre, n’avez-vous pas déposé un recours alors qu’il était prévu sur le parking en face du VVF Okaya ?

        • APA says:

          C’est inexact, il n’y a jamais eu de recours déposés par l’APA à propos de l’emplacement du centre aqualudique prévu sur le parking OKAYA.

      • Nicole Barrere says:

        N’importe quoi!!!
        Qu’auriez vous pu contester dans la mesure où rien ne changeait concernant l’extérieur de la résidence que Mr vialle a conçue (sinon me semble t’il le rajout de balcons qui existent sur les résidences voisines)

  4. Capdevielle Marc (pharmacien) says:

    Centre thermoludique: une attaque de plus par l’APA, c’est systématique et il n’est pas certain qu’une autre implantation eut été épargnée. Veut-on la mort de Piau et de certains de ses commerces déjà en difficulté, ainsi qu’une fonte du patrimoine immobilier des propriétaires.
    Il est invraisemblable qu’une poignée d’opposants sans légitimité bloque tout développement et mette une économie en péril au mépris de la plus élémentaire démocratie alors que la désertification et le vieillissement de Piau sont de plus en plus ressentis par la clientèle. Nous sommes entrés dans une spirale descendante qu’il faut rompre d’urgence sous peine de franchir à la baisse le seuil critique de viabilité.
    Piau est la station qui est le plus en perte de vitesse et aussi celle qui n’a rien construit depuis longtemps. Les constructions de lits sont une évidence et peut importe un mètre en plus ou en moins en hauteur, il y a urgence car il est peut être déjà trop tard. Le nier prouve un aveuglement suicidaire émanent d’une rancune incompréhensible.
    Quelques lits de plus ne satureront pas le domaine, le ski et le paysage seront aussi agréable et ce serait un ballon d’oxygène pour tous.
    Il serait grand temps que tout le monde se réunisse dans le seul objectif de sauver Piau si c’est encore possible en ces temps de crise. Il faut faire table rase du passé et des rancoeurs pour se concentrer sur l’avenir. Ce sera tout à l’honneur de ceux qui y parviendront.
    Il est peut être noble de vouloir maintenir le merveilleux site de Piau le plus proche possible de son état initial mais dans le contexte économique actuel, notre société de profit et le prix des carburants il s’agit hélas d’une utopie, l’alternative étant simple: Croître ou disparaître.
    Depuis 40 ans beaucoup de choses ont changés, les salaires se sont effondrés, le pouvoir d’achat a beaucoup baissé, les attentes des gens sont différentes, il faut tout intégrer et quelques constructions ne changeront pas la face du monde.
    Pour les puristes, il ne fallait pas construire cette station, maintenant qu’elle existe il faut essayer de la développer pour qu’elle puisse affronter les défis de demain à armes égales avec ses concurrentes voire mieux armée.
    Le status quo actuel débouchera sur une vallée morte privée de ses forces vives avec une station en ruine et des chômeurs.

    • APA says:

      Le jugement au fond sur le permis de construire, n’interviendra vraisemblablement que lorsque la construction sera bien avancée voire achevée. Il était donc normal que l’APA engage un référé suspension, la procédure a été rejetée, nous en avons pris acte.
      Eviter l’irréparable constituait une motivation d’intérêt général en faveur de la clientèle et des sociaux professionnels. Le choix d’implantation du centre aqualudique avait recueilli une désapprobation de l’ensemble des commerçants lors du déroulement de l’enquête publique.
      Depuis longtemps le projet était d’actualité, exactement dix ans (2002 à 2012) pour que la commune parvienne à boucler le plan de financement. Le contre temps écoulé, n’est donc pas imputable à l’APA, mais au délai nécessaire à l’obtention des crédits.
      L’implantation en zone urbaine dégageait un large consensus et aucun recours n’aurait été déposé par l’APA si la commune ne l’avait pas modifié.
      Concernant l’état de la station, nous ne pouvons que partager votre inquiétude, mais ce n’est pas en renvoyant systématiquement la responsabilité sur l’APA que la situation va évoluer…
      Par contre, nous sommes persuadés, comme vous, qu’il est urgent de retrouver la voie du dialogue.
      Les courriers adressés aux élus démontrent, si besoin est, que l’APA ne se nourrit d’aucune rancœur, pourtant nos demandes n’ont obtenu aucune réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>